Newsletter n°2 – Eté 2020

Emmanuel Veron

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Le confinement est derrière nous ; pourtant il a été une période active pour le FDBDA.

Conventions et prix

Nous avons finalisé les conventions avec l’Académie de marine et la Société des explorateurs français. Ces conventions ont pour objet de récompenser des lauréats choisis en commun avec la Société des explorateurs français et l’Académie de marine, nos prix seront remis le 3 décembre 2020.

Publications

Articles et Billets

Durant le deuxième trimestre de cette année notre site a publié les articles suivants :

1.      Debate: How Beijing is trying to save face in the global fight against Covid-19

2.      Faire du bruit à l’est et frapper à l’ouest : Taïwan aux avant-postes des stratégies chinoises

3.      Chine-Inde : méfiance par temps de pandémie

4.      ‘Make noise in the east, then strike in the west’: Taiwan in China’s crosshairs

5.      Organisations internationales : le spectre d’une hégémonie chinoise se concrétise

6.      La Gazette Covid 19 – 1 Responsabilité ?

7.      La Gazette Covid 19 – 2 Le jour où l’or noir valut moins que rien

8.      L’Arctique dans la politique de la Chine : une région convoitée comme les autres ?

9.      La Gazette Covid 19 – 3 Boris, Bruxelles, Kim, Séoul et les autres

10.   Asie du Sud-Est et Asie centrale : deux laboratoires stratégiques de l’expansion chinoise

11.    Reprise en main du PCC par Xi Jinping avant le 20e congrès

12.   La résistible ascension de la Chine – pt. 1 : un régime mutant

13.   La Gazette Covid-19 – 4 Volens nolens

14.   La résistible ascension de la Chine – pt. 2 : drôle de guerre et colosse aux pieds d’argile

15.   La Chine et l’Asie du Nord-Est : un avenir incertain

16.   La résistible ascension de la Chine – pt. 3 : un hégémon partiel pour un monde trop grand

17.    Chine/Russie : tensions périphériques et centralité mongole

18.   La Gazette Covid-19 – 5 Vomir Gémir Rugir Agir

19.   Polynésie française et Océanie : quelles stratégies chinoises ?

20.  La Gazette du Covid-19 – 6 Le jour ou Boris a capitulé

21.   L’Europe et la Chine : deux singularités anciennes dans un monde neuf

Twitter

Malgré des problèmes techniques qui nous ont forcé à modifier l’adresse de notre compte Twitter (@FDBDA1), nous avons continué à publier des articles et réflexions en lien avec nos centres d’intérêt et d’études (700 Tweets ont été publiés).

Notre compte Twitter : https://twitter.com/FDBDA1

Comité scientifique

Le délégué général, Emmanuel Véron, en lien avec le conseil d’administration a engagé le processus visant à constituer autour de lui un comité scientifique susceptible d’ apporter des éclairages de spécialistes sur les questions en lien étroit avec les points d’intérêt de notre fonds.

Nous avons par ailleurs engagé des réflexions de faisabilité afin de pouvoir octroyer des bourses d’études offrant à des étudiants l’accès à des cycles diplômants en géopolitique.

Enfin, nous étudions les termes qui nous permettraient de participer aux travaux d’un institut ad hoc consacré à l’analyse des forces politiques chinoises (China Watch).

L’été va permettre de préciser et le cas échéant de réaliser ces projets.

*           *

*

Les affaires du monde

La campagne de l’élection présidentielle américaine qui se tient sous la menace d’un rebond de la crise de la Covid-19 sera un marqueur important de l’activité internationale des semaines qui viennent.

Quelque soit l’élu, il est presque certain que les fondamentaux de la politique extérieure américaine resteront inchangés. Tropisme Pacifique plus qu’Atlantique, méfiance vis-à-vis d’un multilatéralisme déjà bien abîmé, et retrait militaire rapide dans les zones non vitales à l’affrontement économique avec la Chine. Au mieux, après l’Allemagne et le Japon il s’agit pour les Etats-Unis de changer de « fournisseur » au pire il s’agit d’empêcher, par tous les moyens, la Chine d’ installer une hégémonie concurrente.

La Chine, qui est également très agressive dans la forme et le fond, aura probablement à soutenir son économie, qui sera mécaniquement plus touchée par la crise de la Covid-19 que les autres. La diminution durable de la demande extérieure la frappant très directement et plus violement que ses clients.

Un peu à part, l’Europe cherche une voie d’outsider vigilant, mais aimable, pour préserver chèvre et chou.

Il n’est pas sûr que cette position habile et logique soit longtemps tenable sans une volonté politique forte, notamment sous l’effet des coups tordus des turbulents acteurs que sont la Turquie et la Russie.

La relative faiblesse interne du chef de l’État français et de la Chancelière, n’aident pas.

Néanmoins l’isolement et la perte d’influence britannique depuis le Brexit est un atout qui facilitera grandement la vie institutionnelle des européens, particulièrement à l’heure de mettre sur pied une véritable diplomatie commune.

Bon été à tous !

PB & EV

Inscrivez-vous à notre newsletter
et recevez tous les derniers articles