Ifremer – à la découverte d’un volcan sous marin

_

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Le FDBDA attache une importance particulière au domaine maritime et à sa connaissance au service de l’action. Nous contribuons à la mise en valeur de l’espace maritime français. C’est pourquoi nous relayons ici un exemple éloquent de l’Ifremer, institut d’excellence, de recherche sur la mer.

L’analyse des espaces maritimes doit s’élargir au grand public au-delà des  codes et des règles particulières d’un monde trop souvent réservé aux initiés. Les doctrines thalassocratiques des 19ème et 20ème siècles sont aujourd’hui revisitées par les puissances asiatiques. Une réflexion des Européens vis-à-vis de ces sujets doit être encouragée.Économie maritime, ressources « classiques » et « nouvelles », territorialisation et gouvernance sont autant de sujets d’avenir que nous devons mettre au service de nos politiques et de nos sociétés.

Ifremer – Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer

Reconnu dans le monde entier comme l’un des tout premiers instituts en sciences et technologies marines, l’Ifremer s’inscrit dans une double perspective de développement durable et de science ouverte. Il mène des recherches, produit des expertises et crée des innovations pour protéger et restaurer l’océan, exploiter ses ressources de manière responsable, partager les données marines et proposer de nouveaux services à toutes les parties prenantes.

Présents sur toutes les façades maritimes de l’hexagone et des outremers, ses laboratoires sont implantés sur une vingtaine de sites dans les trois grands océans : l’océan Indien, l’Atlantique et le Pacifique. Pour le compte de l’Etat, il opère la Flotte océanographique française au bénéfice de la communauté scientifique nationale. Il conçoit ses propres engins et équipements de pointe pour explorer et observer l’océan, du littoral au grand large et des abysses à l’interface avec l’atmosphère.

L'institut - Ifremer

Ouverts sur la communauté scientifique internationale, ses 1500 chercheurs, ingénieurs et techniciens font progresser les connaissances sur l’une des dernières frontières inexplorées de notre planète ; ils contribuent à éclairer les politiques publiques et à l’innovation pour une économie bleue durable. Leur mission consiste aussi à sensibiliser le grand public aux enjeux maritimes.

Fondé en 1984, l’Ifremer est un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC), dont le budget avoisine 240 millions d’Euros. Il est placé sous la tutelle conjointe des ministères de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI), de la Transition écologique et solidaire (MTES), de l’Agriculture et de l’Alimentation (MAA).

Plaquette de présentation de l’Ifremer

Mission scientifique à la découverte du volcan sous marin

Depuis mai 2018, l’île de Mayotte est soumise à une crise sismo-volcanique de grande ampleur. Afin de documenter cette crise et de mieux appréhender les risques, un programme d’observation national a été mis en place : le REVOSIMA.

Afin de faire la lumière sur les mécanismes à l’origine de ces mouvements ainsi que d’autres phénomènes géologiques observés dans la zone, des opérations d’observation et de recherche, menées par plusieurs établissements et laboratoires de recherche français (IPGP/CNRS/BRGM/IFREMER/IPGS) dans le cadre du programme Tellus-Mayotte (CNRS-INSU) financé par le ministère de l’enseignement supérieur de la recherche et de l’innovation et le ministère de la transition écologique et solidaire, ont été lancés à l’automne 2018.

Ce sont ces opérations qui ont permis de découvrir, fin mai 2019, un nouvel édifice volcanique sous-marin actif au large de Mayotte.

Ifremer – mission scientifique à la découverte d’un volcan sous marin

À la suite de cette découverte et pour organiser la réponse scientifique et opérationnelle à ce phénomène géologique de grande ampleur proche de Mayotte et ainsi en permettre une meilleure compréhension et gestion, le « réseau de surveillance volcanologique et sismologique de Mayotte (REVOSIMA)« , structure en charge de la surveillance de l’activité volcanique et sismique de la région de Mayotte, a été mis en place à l’été 2019. (en savoir plus sur REVOSIMA).

Stephan Jorry – géologue à l’Ifremer

Pour ne rien manquer de la science de l’Ifremer !

▶ Web : https://wwz.ifremer.fr/​​​

▶ Twitter : https://twitter.com/Ifremer_fr​​​

▶ Facebook : https://www.facebook.com/ifremer.fr/​​

▶ Instagram : https://www.instagram.com/ifremer_off…

▶ Soundcloud : https://soundcloud.com/user-173348680

Inscrivez-vous à notre newsletter
et recevez tous les derniers articles