Hommage au préfet Bertrand Landrieu

fdbda_EditorAccess

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Par Marc Bayle – préfet honoraire. Membre du conseil d’administration du FDBDA.

Les administrateurs du Fonds de dotation Brousse dell’ Aquila s’inclinent avec tristesse et respect sur la mémoire de leur collègue Bertrand Landrieu, qui nous a quittés, et expriment leurs profondes sympathies à sa famille et à ses proches.

Bertrand Landrieu, c’était un grand commis de l’Etat, qui avait le souci de l’intérêt général chevillé au corps, un préfet de haut vol.  Il était le doyen du corps préfectoral dont il était la figure la plus emblématique. Comme l’a écrit le président de la République, il servit l’Etat « avec autant d’exigence que de de bienveillance, avec une rigueur toute gaullienne et des rondeurs très chiraquiennes ».

Jacques Chirac justement.  Il en a été l’un des collaborateurs les plus proches tout au long de sa carrière, en Corrèze, dans le Limousin, à l’Elysée, puis comme directeur de cabinet lorsque ce dernier quitta la présidence.

Il était aussi l’ami de cœur et de longue date de Pierre Brousse qui l’avait fait entrer dans la gouvernance du fonds de dotation. Nous administrateurs de ce fonds avions eu la chance d’apprécier la simplicité de l’homme de terrain et l’intelligence du stratège, la hauteur de vue, l’intelligence pétillante, le recul et l’humour aussi.   

Bertrand Landrieu  alors préfet de la Manche  (1990-1992).

Inscrivez-vous à notre newsletter
et recevez tous les derniers articles